Archives de catégorie : Stratégie

Choisir la bonne unité de temps en bourse

C’est quoi une unité de temps en bourse?

Il existe plusieurs unités de temps (ou UT) en bourse, représentant des intervalles de cotation, pouvant aller de la nanoseconde  à l’année. Pour chaque unité de temps, il y a une cotation d’ouverture et une cotation de clôture en début et en fin de période.

Par exemple, en UT mensuel : la cotation d’ouverture est en début de mois et la cotation de clôture en fin de mois.

Quelqu’un qui investit en UT mensuelle garde en principe sa position un à plusieurs mois. En UT horaire, la position est souvent tenue moins d’une journée.

La différence ? Dans le premier cas, pas besoin de suivre les cours de la bourse pendant la journée alors que dans l’autre, c’est nécessaire.

Quelle unité de temps adopter en bourse ?

Il n’y a pas vraiement de réponse à cette question, cela ne dépend que de vous ! En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’une même stratégie d’investissement ne fonctionnera pas de la même manière avec tout le monde. Par exemple, peu de gens sont capables de gagner de l’argent en pratiquant le scalping ou le daytrading (trading à des UT très courtes : inférieures à l’heure). Ça n’est pas impossible, il y a des gens qui pratiquent et qui s’en sortent très très  bien, mais ils ne sont pas nombreux ! Le trading en UT courtes demande des qualités très particulières. Peu d’entre nous disposent de ces qualités. Vous comprenez pourquoi 80 % des gens perdent de l’argent en bourse en s’y frottant. Cette discipline est très grisante, parcequ’elle provoque des montées d’adrénaline mais c’est justement là qu’est le piège pour pas mal d’investisseurs.

Si vous vous formez au scalping ou au daytrading mais que vous avez du mal à gérer votre stress ou votre discipline, vous ne vous en sortirez pas et vous ferez partie des 80 %.

Il ne suffit pas de vouloir appliquer une stratégie pour réussir en bourse, il faut d’abord être capable de la tenir longtemps, dans les bons et les mauvais moments!

Plus vous utiliserez une unité de temps courte en trading, plus vous passerez d’ordres, et plus vous vous poserez de questions (je coupe? je laisse filer? est-ce que c’était le bon moment?) parce que vous allez subir le bruits de marchés (news, résultats…). Votre mental va être soumis à rude épreuve.

Avantages et inconvénients d’une unité de temps longue comme le Mensuel

Avantages :

– L’utilisation d’une unité de temps longue a d’abord l’avantage de s’affranchir de tous les bruits de marchés : vous savez toutes ces news qui tombent à longueur de journée et qui influencent le marché en permanence !

– Autre avantage : passer très peu de positions. Qui dit moins de positions, dit moins de frais !

– Et enfin, le plus important selon moi : ne pas être scotché sur son écran puisqu’on n’intervient qu’une fois par mois maximum ! …le reste du temps, on fait autre chose !

Inconvénients :

Je n’en voit qu’un : beaucoup moins de montées d’adrénaline car beaucoup moins d’activité ! On ne passe pas ses journées devant un écran, pas d’indicateurs, de figures chartistes. C’est une toute autre approche.

Quel rendement espérer ?

Biensûr, il n’y a pas de miracle, le rendement espéré n’est en rien comparable avec le rendement réalisé par de bons scalpeurs voire daytraders, alors que choisir? Plus de stress, d’heures passées devant un écran pour obtenir un rendement potentiellement supérieur?  ou plus de temps libre, moins de stress…et un rendement de l’ordre de 20 % par an sur le long terme en opérant 10 min voire moins par mois? Si vous n’êtes pas convaincu, vous avez une illustration ici de la stratégie que j’utilise.

Personnellement, j’ai fait mon choix depuis 4 ans et je ne reviendrai pas en arrière !

Si vous voulez tester la stratégie, inscrivez vous! :

à bientôt !

Laurent

 

Décupler la magie des intérêts composés

Les intérêts composés, c’est quoi ?

Einstein a dit :   “Les intérêts composés sont la plus grande force dans tout l’univers.”

Si vous n’avez jamais entendu parler des intérêts composés, vous avez certainement déjà touché du doigt la magie des intérêts composés. Prenons un exemple simple :

Vous placez une somme de 1000 euros à un rendement de 10% par an par exemple. A la fin de la première année, votre investissement va  générer 100 euros d’intérêts. Si vous ne touchez à rien et que le rendement reste à 10%, votre capital va être multiplié par 1,10 chaque année. Les intérêts perçus la première année seront de 100 euros, la seconde année de 110 euros, la troisième année de 121 euros…etc

Si l’on représente cette évolution sur un graphique, on obtient :

Comme vous pouvez le constater, la hausse du capital s’accélère dans le temps, sans aucun apport et sans que le taux de rendement n’aie été modifié! C’est juste l’effet des intérêts composés! Magique non? 

Juste pour information, la formule qui permet de calculer tout cela :

Cn = capital final
Cο =capital initial
n = durée du placement
t =  taux (0,10 pour 10% par exemple).

Quels enseignements en tirer?

Vous comprenez pourquoi on vous dit toujours : en matière d’épargne, plus on commence tôt…mieux c’est! Je rajouterai : Et plus on conserve longtemps et plus on bénéficie de l’accélération haussière!

Petite question :

Au bout de combien de temps double-t’on notre capital de départ?

Une fois de plus Einstein nous aide avec la règle des 72! Très simple :

Divisez 72 par le taux de rendement de votre placement et vous obtiendrez cette durée! Dans notre cas : 72/10 =7,2 ans. Un peu plus de 7 ans (voir graphe ci-dessus).

Comment faire vos propres simulations?

Pour faire des simulations, vous trouverez facilement des « calculatrices d’épargne » sur internet et si vous voulez aller encore plus loin, inscrivez-vous à la newsletter! Vous recevrez en retour un outil complet qui vous permettra non seulement de calculer votre épargne à terme en modifiant tous les paramètres souhaités mais aussi de calculer la rente mensuelle que vous pourrez générer à partir de ce placement!

Vu le contexte des retraites et ce qui se profile il est clair que les compléments de revenus vont devenir de plus en plus d’actualité! Il est donc grand temps de s’en préoccuper.

Bien sûr, si le capital de départ, l’effort d’épargne mensuelle sont des paramètres importants, le rendement l’est tout autant! Si vous faites des simulations, vous verrez que chaque point de rendement gagné ou perdu sur 15 ou 20 ans donne au final une différence de capital qui est loin d’être anodine!

Un exemple : 5000 euros placés à 10% se transformeront en 33000 euros au bout de 20 ans. Placés à 14%,  ces mêmes 5000 euros deviendront 68000 euros, soit plus du double! L’effet du moindre point de rendement gagné sur la durée est également exponentiel!

Combiner intérêts composés et rendements

On voit clairement que le temps est notre allié en matière
d ‘épargne mais pas que! Si l’on booste en plus le rendement de notre épargne sur  la durée du placement, on peut obtenir quelque chose…d’explosif! 

A bientôt!

Laurent