Gagner en bourse sur le long terme?

Gagner en bourse sur le long terme, qu’est ce que cela sous-entend? Tout simplement une évolution régulière à la hausse au fil des années…avec forcément des paliers lors de périodes chahutées (crises de 2000 et 2008 par exemple), mais une certaine régularité sur le long terme malgré le peu d’ordres passés.

Vous avez ci-dessous le graphe de l’évolution du portefeuille testé sur les 24 dernières années (j’utilise cette stratégie depuis 2015). La performance annuelle est largement supérieure à celle de l’indice CAC40  sur la durée, avec une volatilité moindre.

L’échelle est logarithmique pour une meilleur lisibilité. Le détail de la performance mensuelle et annuelle à jour est ici 

cliquez sur le graphe pour zoomer

8 réflexions sur « Gagner en bourse sur le long terme? »

  1. Bonsoir,
    En effet les intérets avec la durée permettent de se constituer un capital intéressant qui transformé en rente, un plus pour la retraite.
    Donc commençons tôt
    Merci pour cette démonstration.

    1. C’est exactement ça! il faut combiner le temps et le rendement pour obtenir quelque chose d’intéressant sur le long terme. J’en parle dans l’article qui évoque « la magie des intérêts composés ».

  2. Bonjour, merci pour votre partage mais du coup, pouvez- détailler votre stratégie ? Est – elle basée uniquement sur le momentum?
    Merci

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.

      Tout à fait, principe du Momentum qui est très connu, que j’ai « un peu » modifié, et auquel j’ai rajouté des filtres qui me permettent d’affiner les prises et sorties de position. Mais ça n’est pas la seule manière de suivre les tendances, il y en a plein!

      Le problème est que le suivi de tendance est contre intuitif, je ne suis pas le seul à le dire. Nous avons tous des biais psychologiques qui nous induisent en erreur.
      Acheter haut et revendre encore plus haut n’est pas dans nos gênes…on recherche à tort acheter au plus bas et revendre au plus haut! sauf que c’est infaisable. Laisser courir les gains n’est pas non plus naturel…mais notre peur de reperdre ce que nous avons gagné nous fait passer à coté de grosses tendances.

      Je reste convaincu qu’une approche globale permet une meilleure prise de recul, génère moins de faux signaux, et permet d’ améliorer le ratio gain/pertes qui est la clé.
      L’idée quand j’ai entamé ce travail était de trouver une manière d’intervenir le moins souvent possible et de ne pas laisser de place aux hésitations et interprétations qui sont propres à l’utilisation d’indicateurs.

      Mais rien n’est facile! Pour appliquer ce genre de stratégie il faut être patient et être capable de ne rien faire, même quand on aurait le temps de faire des choses comme en ce moment!

      Vous aurez la possibilité d’en savoir plus d’ici quelques mois…

      à bientôt!

  3. La stratégie « PEA rentier » semble intéressante et par chance résiste bien à la crise actuelle.

    Cependant, je pense que le point faible de cette stratégie c’est lorsqu’il y a des mouvements rapides à la hausse ou à la baise en V comme ceux qu’on vit en ce moment.

    Par exemple, s’il y a un krak avec une baisse de 30 % en début de mois alors qu’on est investit 100% en actions puis une hausse aussi rapide au début du mois suivant alors qu’on vient de basculer à 100% en obligations.
    Dans ce cas là, on subirait la baisse de plein fouet sans pouvoir profiter de la remontée quasi immédiate au cours du mois suivant.

    Il ne faudrait pas que les crises avec des mouvements très rapides comme ceux que l’on vit en ce moment se reproduisent trop souvent.

    1. On est une stratégie qui utilise une unité de temps Mensuelle, donc il est clair qu’elle ne peut « capter » les mouvements très violents sur quelques jours, même si les mouvements en V ne sont pas rares (par exemple annonce du Brexit en juin 2016, le CAC qui dévisse de 8%, et il y en a eu d’autres….).
      La grosse vague de baisse vécue ces derniers mois est historique en terme de violence, et elle n’est peut être pas finie, personne ne le sait. La volatilité a été plus violente que lors des crises de 2000 et 2008. Aucune stratégie ne peut éviter une baisse soudaine (ouverture avec un gros gap baissier de -30%…), à moins d’être devin. La seule solution pour éviter la baisse au final c’est de ne pas investir en bourse 🙂

      Inversement, l’utilisation d’une unité de temps plus courte permettra peut être de mieux coller aux mouvements actuels, mais elle aura souvent tendance à faire sortir l’investisseur beaucoup trop tôt lors des grandes vagues de hausse et donc le faire passer à côté d’une grande partie du mouvement.
      Pas de miracle donc! Chaque stratégie a ses points faibles, il est impossible de gagner sur tous les tableaux.
      On peut tout imaginer en terme de scénario, mais statistiquement, que l’on parle de bourse, de météo…etc…plus les mouvements sont violents et plus ils sont rares, heureusement!

  4. Oui, exact, votre stratégie semble très intéressante sur le long terme. Je suis juste à la recherche d’un point faible. Il n’y a pas de stratégie parfaite.
    Personnellement, je suis sur une strategie buy and hold et je compte essayer votre stratégie sur une partie de mon portefeuille lorsque la situation sera un peu plus calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 − 2 =