Le hasard fait il bien les choses en bourse ?

Vous vous êtes peut être déjà posé cette question à vos débuts d’investisseur en bourse, ou bien aujourd’hui. Et si j’investissais en bourse en choisissant mes actions au hasard, que se passerait-il ? Aurais-je plus ou moins de chances de m’en sortir ? Comment faire pour faire mieux qu’en misant sur le hasard ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article

Bonne lecture !

La répartition de la performance des actions :

La répartition de la performance des actions, quel que soit le niveau (indiciel ou mondial) obéit à une loi statistique normale.

Pour mettre cette propriété en évidence, nous allons étudier la répartition des performances des actions appartenant à deux indices, au cours des 15 dernières années :

  • Indice Euro stoxx 600 (600 principales capitalisation Européennes )
  • Indice Russell1000 ( 1000 premières capitalisations Américaines )

Les graphes ci-dessous (courbe de Gauss) permettent de visualiser cette répartition. Comme vous pouvez le constater, la répartition des performances, quel que soit l’indice est assez similaire: une majorité d’actions délivre une performance proche de la moyenne. Peu d’actions ont une performance très élevée ou très faible (voire négative).

Ci-dessous la répartition pour les actions de Euro Stoxx 600 ( 492 actions au lieu de 600 car une partie des actions ne faisait pas partie de l’indice il y a 15 ans)

Moyenne du CAGR (15 dernières années) : 6.59%

Médiane du CAGR : 6.88%

Ci-dessous la même chose pour les actions du Russel1000 :

Moyenne du CAGR (15 dernières années) : 10.05%

Médiane du CAGR : 10.30%

 

Dans les 2 cas, la médiane est très proche de la valeur moyenne : il y a autant de valeurs dégageant une performance supérieure à la moyenne que de valeurs dégageant une performance inférieure à la moyenne.

Que se passe t’il si vous investissez au hasard ?

Nous allons maintenant laisser le hasard faire les choses en procédant à des tirages au sort de 10 actions parmi les actions de Euro Stoxx 600 et Russell1000.

Je précise : ces 10 actions sont choisies au hasard et sont conservées tout au long de la durée de l’investissement (15 ans).

Si nous répétons cette opération 25 fois (25 tirages), voilà ce que cela donne en terme de répartition :

Comme vous pouvez le constater, la moyenne des performances de l’ensemble des tirages est très proche de la moyenne de la performance de Euro Stoxx 600 sur la période de 15 ans (6.21% au lieu de 6.59%). La répartition est beaucoup moins centrée autour de la moyenne car il y a peu de tirages. Si l’on répète l’opération, on obtiendra à peu près la même performance moyenne avec certainement une répartition différente.

On voit que certains tirages ont une performance bien inférieure à la moyenne. Cela signifie que le risque  est bien présent.

On obtient la même chose pour le Russell1000. La moyenne de la performance de l’ensemble des tirages est dans ce cas également très proche de la performance moyenne de l’indice (10%).

Dans tous les cas, choisir ses actions au hasard peut s’avérer dangereux. Statistiquement, vous avez 1 chance sur 2 de vous en sortir honorablement sur le long terme (faire mieux que la moyenne), à condition de conserver vos titres. Mais vous aurez aussi 1 chance sur 2 de faire moins bien voire de perdre votre argent si vous êtes vraiment malchanceux !

Que se passe t’il si on augmente le nombre d’actions du portefeuille ?

Si on refait le test en intégrant 100 actions par tirage au lieu de 10 dans le portefeuille, la performance moyenne de l’ensemble des tirages tend encore plus vers la performance de l’indice, logique.

L’écart type des performances est plus faible (resserrement autour de la moyenne). Vous diminuez vos chances de perte.

Et si on la diminue ?

La moyenne ne bouge quasiment pas. Elle reste très proche de la moyenne de l’indice (10%). Par contre l’écart type des performances augmente de manière assez significative (les extrêmes s’écartent de la moyenne). En ne misant que sur 2 actions (toujours conservées sur toute la durée de 15 ans) , vous augmentez vos chances d’avoir une performance négative, donc de perte (15 % de tirages ont un CAGR<0%).

Mais pourquoi 80 % des investisseurs perdent en bourse ?

Comme dit précédemment, vous avez statistiquement 1 chance sur 2 de dégager une performance supérieure à la moyenne, si vous conservez vos titres choisis au hasard. Si vous augmentez le nombre d’actions de votre portefeuille tout en les conservant sur le long terme, vous augmentez statistiquement vos chances de performance et diminuez vos chances de perte en capital.

Mais si vous arbitrez votre portefeuille très souvent au feeling, sans aucune raison particulière vous allez plomber ces statistiques. En effet, non seulement les frais vont venir ronger votre performance, mais si vous rajoutez du hasard au hasard en arbitrant plus que de raison, vous allez énormément dégrader la performance. C’est malheureusement ce qui est pratiqué par beaucoup d’investisseurs en bourse.

Vous comprenez pourquoi le temps joue en faveur des investissements en bourse et pourquoi dans bien des cas il vaut mieux ne rien faire que de faire.

Comment prendre une longueur d’avance par rapport au hasard ?

Il est possible de donner un coup de pouce au hasard en choisissant vos actions, à condition de les choisir pour une bonne raison. Cela s’appelle appliquer une stratégie d’investissement ! Par exemple, si vous achetez uniquement des actions en tendance haussière, vous dégagerez une performance supérieure à la normale, car vous écarterez les actions en tendance baissière qui viennent faire chuter la performance de votre portefeuille. Lapalissade me direz vous ! Et pourtant, ça n’est pas si simple à appliquer.

Si vous voulez faire encore plus simple et éviter d’avoir à choisir les titres que vous mettrez en portefeuille, les ETF peuvent être une bonne option pour vous. J’ai déjà parlé des ETF dans un article. Les indices boursiers évoluent à la hausse depuis 150 ans. Si vous pensez que cela va durer dans le futur et pendant longtemps, il vous « suffit » d’acheter un ETF indiciel (SP500, Nasdaq, Eurostox600….) pour reproduire la performance de cet indice.

Si vous souhaitez choisir vos actions mais ne pas arbitrer trop souvent, la stratégie du blog peut vous intéresser !

Les stratégies d’investissement en bourse ne manquent pas. Malheureusement, ne pas investir au gré du hasard ne veut pas forcément dire gagner en bourse.

Conclusion

Le hasard peut parfois bien faire les choses en bourse, mais pas toujours !

Comme nous venons de le voir, en investissant au hasard en bourse, vous avez à peu près 1 chance sur 2 de ne pas gagner grand chose, voire de vous planter. Ce ratio peut encore augmenter si vous procédez à des arbitrages à tout va, sans réelle stratégie. Frais d’opérations et surexposition au hasard aidant, la proportion peut passer ainsi de 50 % à 80 % de perdants.

Les indices boursiers évoluant à la hausse depuis plus de 150 ans pour les plus anciens, il suffirait théoriquement et statistiquement de répliquer leur évolution (via des ETF) pour être gagnant sur le long terme. Le problème est qu’une performance de 6 à 9 % n’est pas toujours suffisante pour bon nombre d’investisseurs !

Si vous voulez faire mieux, vous ne pouvez pas miser sur le hasard. Vous devrez travailler pour mettre en place une stratégie d’investissement simple et efficace qui pourrait vous permettre d’exploiter une ou plusieurs anomalies du marché (suivi de tendance…).

Mais encore faut-il être capable d’appliquer cette stratégie à la lettre, sans quoi vous pourriez faire partie des 80 %, pire que si vous investissiez en vous basant sur le hasard !

Finalement, le hasard ne fait-il pas bien les choses en bourse ? 😉

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous voulez tester la stratégie Mensuelle ? Inscrivez-vous !

A bientôt

Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 6 =