Vendre au bon moment en bourse

Quand vendre vos positions investies en bourse ? Est-ce le bon moment pour vendre ? Ces questions, vous vous les êtes forcément posées. Y-a-t-il une méthode pour vendre ses actions au bon moment en bourse ? Peut-on être sûr que le moment de vendre est venu ? C’est ce que nous allons essayer de voir à travers cet article.

Bonne lecture !

Pourquoi est-il plus facile d’acheter que de vendre en bourse

Vous l’avez très certainement constaté en bourse, comme dans la vie quotidienne, il est toujours plus facile d’acheter que de vendre ! Peut être tout simplement parce que nous avons beaucoup plus d’opportunités d’achat que de vente au quotidien. Dans le monde de la bourse, les raisons sont toutes autres. Rappelez-vous du jour de l’ouverture de votre PEA. Combien de temps avez-vous mis pour acheter vos premiers titres ? Pas plus d’une semaine à mon avis. ¨Pourquoi ? Parce que quand on début en bourse on s’imagine qu’il suffit d’acheter tout ce qui vous passe sous la main pour faire des plus values.

Si vous êtes des investisseurs expérimentés, les raisons qui vous poussent à acheter doivent être toute autres. Il doit y avoir une analyse au préalable. Mais dans tous les cas, la raison principale de l’achat est l’espoir de voir le titre grimper.

Oui, mais grimper de combien avant de vendre? C’est là que les choses se compliquent…Dois-je prendre une partie de ma plus-value ? Toute ma plus-value ?

Au final, on se pose donc beaucoup moins de questions au moment d’acheter un titre que lors de sa vente.

Y a t’il un indicateur miracle pour vendre au bon moment en bourse ?

La réponse est clairement non. S’il existait tout le monde l’utiliserait ! Des indicateurs, vous le savez, il en existe des tonnes. Si vous vous êtes mis en tête de trouver l’indicateur qui permet de vendre au bon moment à tous les coups, vous risquez de chercher très longtemps ! Si vous faites le test, vous verrez que quelque soit l’indicateur choisi, vous aurez de bons résultats dans certains cas et dans d’autres beaucoup moins.

En fait tout dépend des conditions de marché. Certaines conditions de marché sont beaucoup plus propices à certains indicateurs que d’autres. C’est donc là que tout se complique !.

Prenons un exemple de stratégie basée sur les signaux donnés par un indicateur :

Nous prendrons pour exemple l’indicateur stochastique. La stratégie utilisée est basique : quand le stochastique coupe la ligne de signal à la hausse on achète, et quand il la coupe à la baisse, on sort de position.

De haut en bas, sur l’illustration ci-dessous, vous trouverez :

– l’évolution du titre en UT Mensuel, depuis 2011

– l’évolution du portefeuille : 5000 euros au départ, 5100 euros 10 ans plus tard.

– le stochastique

– les volumes et le rsi pour info

vendre au bon moment en bourse
stratégie de vente basée sur un indicateur

 

Que constate t’on ?

Tout se passe bien au départ, puis il y a un grand plateau pendant des années et enfin le portefeuille reperd presque tout ce qu’il a engrangé au départ. Bien évidemment, la même stratégie appliquée à un autre titre ou peut être une autre période sur le même titre aurait certainement donné des résultats très différents.

Par ailleurs, cette même stratégie déroulée par 10 investisseurs différents aurait donné 10 résultats différents. C’est normal, nous avons tous des biais.

Si vous faites le test avec d’autres indicateurs, vous obtiendrez les mêmes résultats à moins de choisir le bon titre, le bon indicateur, la bonne UT et la bonne période. Cela s’appelle de la sur optimisation ! Vous trouverez en vente beaucoup de robots de trading basés sur ce principe. Bizarrement, une fois que vous les aurez acheté…la plupart du temps, ils ne fonctionneront plus, car suroptimisés.

Vous l’aurez compris, l’indicateur miracle qui vous dit quand vendre quel que soit le support investit et quelles que soient les conditions de marché n’existe pas.

Deux règles simple pour ne pas se poser trop de questions :

Si vous voulez éviter de vous poser trop de questions au moment de vendre, vous pouvez appliquer ces deux règles :

1 : Avant d’acheter, envisagez des scénarios de vente :

– que faire si ça part dans la bonne direction : quel objectif ?

– que faire si ça ne part pas dans la bonne direction : stop loss ?

2 : Vendez quand les raisons qui vous ont poussé à acheter ne sont plus vraies :

– si vous achetez parce que le cours se situe au dessus d’une droite de tendance, ne vendrez que s’il casse cette droite de tendance à la baisse.

– si vous achetez parce que le cours a cassé une résistance à la hausse en UT hebdomadaire, ne le vendez pas s’il recasse à la baisse cette résistance en UT jour ou s’il arrive à votre objectif en hebdo.

Comment ne pas être frustré quand vous vendez

La vente d’un titre induit presque de manière systématique de la frustration.

Pourquoi ?

Nous savons que vendre au plus haut est impossible. On peut toujours vendre plus cher.

Même si votre trade s’est bien déroulé et que vous encaissez une plus value, aussi importante soit-elle il y aura un peu de frustration.

Pour ne pas être frustré quand vous débouclez un trade gagnant, partez du principe que votre objectif premier est de ne pas perdre d’argent. Cela vous permettra de relativiser.

Si vous êtes frustré parce que vous avez vendu un titre qui est parti à la baisse dans un premier temps puis reparti à la hausse, dites vous que dans tous les cas, il est primordial de couper ses pertes. Il y aura d’autres occasions.

Sur le long terme ces frustrations occasionnées par cette succession d’ opérations tantôt gagnantes tantôt perdantes doivent être compensées par l’évolution globale de votre portefeuille à la hausse!. Si tel n’est pas le cas, c’est que votre stratégie d’investissement n’est pas adaptée à votre profil.

Comment vendre si vous suivez la stratégie du blog

Si vous êtes inscrit sur le blog et que vous appliquez la stratégie pea-rentier, vous ne devriez pas être trop perturbé par les signaux de vente. D’une part parce qu’ils ne sont pas très nombreux : les positions sont conservées à minima 1 mois, parfois beaucoup plus. D’autre part parce que les ventes ne se font qu’à certains moments bien précis. Le reste du temps, il n’y a rien à faire.

Comme je le disais précédemment, on ne vend pas au plus haut, on n’achète pas au plus bas non plus, mais l’ évolution du portefeuille est orientée à la hausse sur le long terme .

Cette stratégie n’est pas parfaite, loin de là, elle a bien sûr ses défauts, mais elle  me permet de remplir pleinement mes objectifs en matière d’investissement :  ne pas faire partie des 80 % de perdants en bourse et avoir un ratio temps passé et stress à gérer mes investissements/rendement à mon avantage.

Conclusion

Vendre au bon moment en bourse n’est ni une question d’indicateur ni une question de stratégie. Si vous appliquez une stratégie qui définit clairement les points de sortie de position mais que votre portefeuille évolue à la baisse sur le long terme, c’est que vous faites fausse route, pas forcément à cause de la stratégie déployée. Vendre au bon moment en bourse prend du temps car le simple fait de vendre induit de la frustration et des biais comportementaux. Au fil des années, quand les émotions et l’ego de l’investisseur finissent par passer au second plan, les résultats arrivent ! Pour cela il faut que les planètes stratégie-personnalité de l’investisseur-gestion des émotions soient bien alignées !

Bon courage !

N’hésitez pas à partager cet article !

Vous voulez tester la stratégie Mensuelle ? Inscrivez-vous !

A bientôt

Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 × 7 =